La Musique

C’était un sujet important pour nous, puisque la musique créé l’ambiance et s’il n’y a pas d’ambiance c’est l’échec assuré.

Le cocktail

Je vous en avais parlé un petit peu dans mon article sur les prestataires, pendant tous le vin d’honneur, nous avons plongé nos invités dans le Pays-Basque. J’ai fait appel à Arnaud un accordéoniste présent à toutes les fêtes de Lasse (rappelez-vous c’est le nom du village où habitent mes grands-parents) et il a joué pendant presque tous le cocktail. Ma famille et mes amis dansaient des danses traditionnelles basques au son de l’accordéon. C’est d’ailleurs, la première chose que j’ai fait en arrivant au cocktail. Nous avions fait quelques photos après l’Eglise et nos invités étaient déjà sur le lieu de réception depuis quelques minutes. Quand nous sommes arrivés, tout le monde nous regardait, c’était très impressionnant, alors vite je me suis glissée dans la ronde pour danser.

Je vous ai également parlé de notre chœur d’hommes qui a chanté à l’Eglise : Lasa Kantuz. Pendant le vin d’honneur, ils chantaient aussi en alternance ou en accompagnant l’accordéoniste (qu’ils connaissaient très bien). Quand le soleil s’est couché et qu’Arnaud a commencé à ranger son accordéon, tous les chanteurs du groupe se sont mis à chanter a capella. A ce moment là, j’étais avec mon Papa, on s’est rapproché et on a chanté avec eux. Et en quelques secondes, nous étions une trentaine, une cinquantaine à chanter et à sourire. C’était un moment tellement spontané, tellement vraie. Puis, il a commencé à pleuvoir très légèrement. Et le groupe a entonné : Hegoak. C’est une chanson emblématique de la culture basque, c’est une ode à la liberté et à l’amour que tout le monde connaît. Comme pour ralentir la pluie, nous nous sommes serrés les uns contre les autres, nous nous sommes tous pris par la taille et nous avons chanté. Mêmes ceux qui n’avaient jamais parlé basque de leur vie ont été touchés par l’émotion. C’est un moment que je n’oublierai jamais. J’étais face à l’océan, entourée de ma famille et de mes amies, chantant une de mes chansons préférées, le jour où j’ai dis oui, pour la vie, à mon Mari. Merci la vie !!

L’entrée dans la salle

Comme on n’arrivait pas à se décider sur ce point, nous le repoussions toujours. Comme je vous l’ai déjà dis, Baptiste et moi nous n’avons pas les mêmes goûts musicaux. S’il était très facile pour nous de choisir les chansons pour le bal, sélectionner la première musique: celle de l’entrée des mariés, c’était compliqué.

C’est lors d’un énième trajet en voiture Biarritz/Paris que nous nous sommes enfin décidés à trouver LA chanson. J’avais lu beaucoup d’articles, de témoignages, de sites internet pour nous aider. Mais à chaque fois je retrouvais les mêmes chansons et les mêmes commentaires :

  • pour une entrée électro : One More Time / Daft Punk
  • pour une entrée funk : Boogie Wonderland (with The Emotions) / Earth, Wind & Fire
  • pour une entrée pop : Happy / Pharrell Williams
  • pour une entrée rock : Highway To Hell / AC/DC
  • pour une entrée r&b : Crazy In Love / Beyoncé
  • pour une entrée hip hop : OMG / Usher
  • pour une entrée soul : Ain’t No Mountain High Enough / Marvin Gaye & Tammi Terrell
  • pour une entrée pleine d’amour : All You need is Love / The Beatles

Si j’aime toutes ces musiques que je viens de citer il n’y en avait aucune qui se détachait plus qu’une autre. Je continuais donc de faire défiler toutes les Playlists: « Mariage », « Garde la pêche », « Alors on danse » sur Spotify. Nous voulions une musique qui mette tout de suite dans l’ambiance et une musique qui nous ressemble à tous les deux. Au fur et à mesure que les titres défilaient, on n’était toujours pas convaincu puis nous avons entendu : Can’t Hold Us de Macklemore & Ryan Lewis. Instantanément, on s’est mis à danser tous les deux. On s’est regardé et on s’est projeté en train de traverser la salle au milieu de nos invités, en sautant partout comme des fous ! Le rythme était super et on adore cette chanson tous les deux ! C’était une évidence.

Tous nos invités ont regagné leur table et nous attendions à la porte que la musique démarre. On a croisé Maxime (le témoin de Baptiste) qui passait par là et je lui ai dis : « écoute, on va passer entre les tables et une fois qu’on sera devant la table d’honneur, suivez-nous sur la piste de danse ». C’était pas du tout prévu, j’y ai pensé devant cette porte. Il m’a dit : « ok, je passe le message ». Notre DJ a lancé la musique, nous avons attendu quelques secondes, puis il nous a ouvert les portes et on est rentré dans la salle en sautant partout. On a fait le tour de toutes les tables en dansant et en chantant, tous nos invités étaient debout, les bras en l’air en train de taper dans leurs mains. Quand nous sommes arrivés derrière la table d’honneur tous nos témoins et garçons et demoiselles d’honneur nous ont suivi…. et tous nos invités nous ont rejoint sur le dance floor. C’était INCROYABLE !! On s’est retrouvé au milieu d’un cercle face à 180 personnes qui criaient et qui dansaient. Jamais on aurait pu espérer une telle ambiance ! C’était définitivement : LA BONNE MUSIQUE.

Le gâteau

L’arrivée de la pièce montée est pour certains mariés, un moment très important. Nous avions assisté à des feux de bengales autour du gâteau, à une haie d’honneur pour son arrivée ou encore à une pyramide de verres où le champagne coulait à flot. C’est le traiteur qui nous a convaincu de faire quelque chose à l’arrivée du gâteau. On a misé sur une pièce montée entourée de fruits et de bougies fontaines avant que les desserts soient servis à l’assiette. Pour la musique, on s’est très vite décidé. On est des grands fans de séries, et c’était l’époque de la Casa de Papel, alors on a décidé de prendre la Bande Originale : Bella Ciao. Dès les premières notes, les invités se sont levés et ont tapé dans leur main.

Après avoir goûté au gâteau et trinqué avec nos invités, il était temps d’ouvrir le bal.

L’ouverture de bal

Même si les musiques qui bougent nous ressemblent beaucoup plus, il est vrai que la tradition voudrait que l’ouverture de bal se fasse sur une musique classique et douce. Je savais très bien que Baptiste refuserait de prendre des cours de danse pour apprendre la valse. Alors, on a décidé de faire un slow sur la mélodie de Big Flo et Oli « Sur la Lune ».

Tu as fait ton ouverture de bal sur du Rap ?

Et bien oui !

Mais pourquoi ?

D’abord, nous avons choisi une version acoustique au piano et sans parole. Je ne suis même pas sûre que nos invités aient reconnu la chanson. Ensuite parce que j’avais une idée derrière la tête.

J’ai attendu le 15 Juillet pour annoncer la BOMBE : LA Chorégraphie ! J’ai tout de suite voulu faire une petite Flashmob.

D’abord, il a fallu convaincre Baptiste de danser devant tout le monde…. c’était pas gagné ! Pour le faire accepter, je l’ai laissé choisir la musique. Voilà pourquoi notre ouverture de bal s’est faite sur du RAP. Après Sur la Lune, il a sélectionné : « En feu » de Soprano. Bon évidemment, ça n’aurait pas été mon choix numéro un, mais le rythme était bon, la musique entraînante… j’allais en faire quelque chose !

Pour lier les deux musiques, nous nous sommes enregistrés en train de discuter sur le morceau de Big Flo et Oli. Notre petit slow durait quelques secondes et nous « expliquions » que nous ne nous débrouillions pas si mal mais que ce n’était pas vraiment nous. Et ensuite, il suffisait de lancer la musique de Soprano et de commencer à danser pour lancer la Flashmob. Nos témoins nous ont rejoints, puis les demoiselles d’honneur et les garçons d’honneur, puis leurs chers et tendres et enfin nos parents.

Pour créer la chorégraphie, j’ai simplement écouté le morceau plusieurs fois, j’ai retiré un couplet pour que la musique soit plus courte et j’ai inventé quelques pas simples et réalisables pour tout le monde. Puis, Baptiste m’a filmé en train d’expliquer tous les mouvements et nous avons envoyé la vidéo aux 22 personnes concernées. Ils avaient 54 jours pour s’entraîner, du GATEAU ! Et en plus, j’avais prévu une petite répétition générale la veille du mariage, dans la salle pour rassurer tout le monde.

Si certains ont appris la chorégraphie justement la veille, d’autres m’ont demandé des répétitions une à deux fois par semaine à un mois du mariage. Je garde en mémoire d’énormes fous rires en voyant les copains de Baptiste s’entraîner, ou encore mes beaux-parents qui répétaient sur la terrasse le soir, mais aussi mon témoin Matthieu qui était complètement stressé le jour J ou encore mon frère qui essayait d’apprendre la choré à mes grands-parents… Pour certains c’était un vrai défi et ils ne l’ont fait que pour nous faire plaisir, j’en suis toujours autant touchée. C’était bien plus qu’une chorégraphie, ce sont de superbes souvenirs entourés de nos proches.

Et donc ?

NIQUEL ! AU TOP ! Comme si on faisait ça tous les samedis soirs ^^ :D. Dès que nos témoins nous ont rejoint on a entendu les : « OUHHH, « YEAAH ». C’était un super moment et dès que le DJ a lancé un deuxième morceau tout le monde s’est levé et la soirée a débuté.

La fête

Avec Baptiste nous avions préparé une liste de 150 titres pour la soirée. J’étais partie du fait que la soirée débutait après l’ouverture de bal à minuit et qu’elle ne se terminerait pas avant 5h du matin. Soit 5 heures de musique et comme un morceau dure 2 minutes il me fallait au moins 150 chansons. Un jeu d’enfant, on a fait ça super rapidement. Deux semaines avant le jour J, notre DJ nous a demandé une liste de 40 morceaux ! Comment ça 40 ? Mais on en a 110 de plus !! Il nous a expliqué que notre raisonnement n’était pas faux, mais qu’il suffisait de 40 titres pour connaître « l’ADN » des mariés et de l’ambiance qu’ils souhaitaient créer. Le reste des titres sert de complément mais ne change pas l’ambiance. On s’est donc exécuté à sélectionner les 40 titres, et y’en avait pour tous les goûts : des années 60, 70, 80, 90, 2000 mais aussi du rock, de la variété, de la pop, du madison, de l’électro, du funk, du r&b, du reggaeton etc…

Je n’ai pas vu le temps passé. Beaucoup de mariées disent qu’elles n’ont pas assez profité de leur mariage. MAIS PAS MOI. J’étais sur la piste de danse du début à la fin. J’ai dansé avec tous mes invités, j’ai profité de chaque instant. A 6h du matin, quand les lumières se sont rallumées j’étais abasourdie : QUOI DEJA ? Nous venions de faire un paquito géant et il y avaient encore 70 personnes autour de nous. Oui, l’ambiance était géniale 🙂 !!

See you.

Catégories :J-54 / 1 Mois et 23 JoursÉtiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s