Mise en Beauté

Il semblerait que ce soit un sujet très important pour beaucoup de mariées. Certaines font plusieurs tests chez différents coiffeurs et maquilleurs pour trouver la mise en beauté parfaite.

PAS MOI !

Le maquillage

Je ne suis pas le genre de filles qui reste deux heures dans la salle de bain pour se préparer. Un peu de mascara, du fond de teint, du rouge à lèvre et c’est tout ! C’est comme ça depuis toujours, alors si j’avais commencé à me peinturlurer le visage le jour de mon mariage, je pense que même Baptiste ne m’aurait pas reconnu ! Je voulais quelque chose de naturel et qui me ressemble mais plus beau que d’habitude… J’ai tout de suite contacté la témoin de Baptiste : Manon (oui elle s’appelle comme moi). D’abord, parce que c’est son métier, ensuite parce qu’elle est très douée et enfin parce qu’elle me connaît. Je lui ai demandé si elle était d’accord et elle a aussitôt dit accepté.

Un jour, elle m’a amené chez Sephora pour que j’achète tous les produits nécessaires. J’ai découvert un tout nouveau monde. Je ne sais pas si vous saviez, mais il existe une crème, appelée : base universelle, que l’on applique sur les paupières avant de mettre le fard. L’objectif étant qu’il dure plus longtemps. Manon était concentrée comme jamais, elle regardait toutes les compositions, les ingrédients, elle comparait les prix des marques et se renseignait auprès des vendeuses. Je lui fait 100% confiance ! D’abord parce que je n’y connaissais rien et ensuite je vous avoue que j’ai pas tout compris. Puis, à un moment donné, il a fallu choisir le fond de teint et j’ai commencé à paniquer. Elle était là me fixer le visage, à appliquer plusieurs couleurs sur mes mains, à les rapprocher de mes joues pour être parfaitement certaine de la teinte. Puis j’ai dis : « surtout prends-en un qui tient, parce qu’à tous les coups je vais pleurer ». Et elle m’a dit: « t’inquiète c’est du Waterproof, tu pourras pleurer autant que tu veux ». Je savais pas du tout qu’il existait du fond de teint waterproof. D’après ce que j’ai compris, on l’utilise surtout dans le monde du spectacle. Je peux vous assurer que ça marche super bien !

Une fois tous les produits achetés, nous sommes rentrées chez elle et on a commencé les tests. Elle m’a montré des images qu’elle avait sélectionné pour moi, j’en ai tout de suite aimé deux. Alors elle m’a maquillé la moitié du visage avec la photo 1 et l’autre moitié avec la numéro deux. C’était super parce que je pouvais comparer les deux et me rendre vraiment compte du résultat. Au final, nous avons décidé de faire plutôt un mixte des deux. Et voilà, le maquillage c’était réglé.

Et concrètement tu as choisi quoi ?

Pour écrire ce paragraphe, j’ai dû appelé Manon. D’abord, parce que je ne me rappelais plus du tout et ensuite parce que je savais qu’elle me donnerait plein de conseils à vous transmettre.

Sachez tout d’abord, qu’il est nécessaire de faire un soin visage : gommage et masque entre 10 et 15 jours avant le jour J. Il vous donnera une super mine et en cas d’allergies vous aurez le temps de vous en remettre. Pour la petite histoire c’est Manon qui me l’a fait, chez elle, 10 jours avant. Je n’avais jamais été dans un institut pour faire un soin du visage et j’ai trouvé ça INCROYABLE. Elle m’avait mis une lumière tamisée, des bougies, une musique d’ambiance, je me suis complètement détendue. Un vraiment moment rien qu’à moi. Si vous pouvez le faire, faites-le, c’est TOP !

Alors, le maquillage s’orientait (je cite) : « autour de trois couleurs : beige, doré et prune ».

Pour le teint, elle m’a appliqué:

  • une crème hydratante
  • une base de teint
  • du fond de teint
  • de la poudre
  • du blush rosé

Pour les lèvres

  • un baume à lèvres
  • un crayon à lèvre de couleur rose/nude
  • un rouge à lèvre rose/nude

Pour les yeux

  • la fameuse base universelle
  • un ombre à paupière de couleur prune
  • du mascara

La coiffure

J’avais décidé de me faire coiffer par la coiffeuse qui s’occupe de moi chaque fois que je descends au Pays-Basque et qui me connaît depuis toute petite. Si vous passez par Saint-Jean-Pied-de-Port rendez-vous chez Sandrine au salon Créa’Tif.

Cheveux attachés en chignon ou détachés : le DILEMME. S’il y a une phrase que mon père peut me répéter chaque fois qu’il me voit, c’est : « tu es bien plus belle les cheveux en arrière ». Traduction: il me préfère les cheveux attachés! Quant à Baptiste c’est tout l’INVERSE ! Chaque fois que je fais un chignon il me dit « tu ne veux pas les détacher, c’est plus beau ». Et moi dans tout ça ? Et bien, j’aime les deux ! Comme ils sont longs, je peux en faire ce que je veux. Je passe du chignon, à la tresse, aux anglaises, aux cheveux lisses, aux headbands, bref je change quand j’en ai envie.

Après de longues recherches sur Pinterest et de longs mois d’hésitation, je me suis enfin décidée : mes cheveux seraient détachés. Je savais à quel point ça ferait plaisir à Baptiste. J’ai sélectionné quelques photos de coiffures naturelles et simples. Il fallait également que ça aille avec le style du maquillage. Je les ai montré à Sandrine et elle m’a fait le test tout de suite. Et c’était encore plus joli en vrai.

Et concrètement tu as choisi quoi ?

Deux tresses plaquées de chaque côté qui se rejoignaient pour faire une demi-queue assez haute. Tous mes cheveux étaient bouclés et retombés sur mes épaules. J’ai accessoirisé la coiffure avec un peigne que j’ai trouvé sur le site Etsy. Il y avait quelques feuilles vertes, des roses et des petites fleurs blanches. J’ai demandé à ma fleuriste de rajouter quelques fleurs fraîches dans le peigne afin qu’il soit assortie à mon bouquet. La coiffeuse l’a positionné au-dessus de la demi-queue. Et voilà.

Pour le mariage civil

J’ai fait toute seule !

Pour la coiffure, j’ai trouvé une couronne de fleurs de couleurs rouges et blancs (toujours sur Etsy). Il y avait deux longs rubans rouges pour fixer la couronne sur la tête. J’ai fait une tresse en épis en intégrant les rubans dedans. Et c’est tout !

Pour le maquillage, je me suis inspirée des tests réalisés avec Manon. Je me suis appliquée pour le teint, j’ai mis un fard brun/doré sur les yeux, du mascara et du rouge à lèvres rouge. Et c’est tout !

C’est vraiment tout ?

J’ai promis de tout vous raconter. Alors non, c’est pas tout ! Il s’est passé quelque chose que beaucoup de monde ne sait pas sur mes cheveux. J’ai toujours aimé avoir les cheveux ondulés, mais ils ne tiennent jamais très longtemps. J’ai beau mettre de la laque, au bout d’un moment, les boucles se défont et on dirait que je sors du lit. Ma coiffeuse le savait. Elle avait prévu le coup : les bigoudis. Le plan était simple : le vendredi soir avant d’aller me coucher, Maman devait enrouler mes cheveux autour de gros bigoudis en mousse, je dormais avec et le lendemain le tour était joué.

MAIS PAS DU TOUT ! ECHEC TOTAL DU PLAN !

La soirée du vendredi était top, je n’avais pas envie de quitter mes invités pour m’occuper de mes cheveux, donc forcément nous sommes rentrées plus tard que prévu. Afin d’aller plus vite, Maman s’est chargée d’un côté de ma tête et ma Mamie de l’autre. Ma grand-mère a fini sa partie plus rapidement, mais au lieu de s’arrêter là, elle a décidé de continuer pour aider ma mère. Ce qui aurait pu être adorable sauf qu’elle a incorporé ses propres bigoudis. Elle a tout simplement décidé que les siens étaient plus petits et mieux. Et c’est là que le DRAME se produisit. Mes cheveux sont tellement fins, qu’ils se sont emmêlés entre les différents bigoudis. Je ne pouvais pas bouger, je ne voyais pas ce qui se passait. Maman hurlait sur Mamie : « Mais regarde, ce quetu as fait ? », « C’est une catastrophe ! », « On fait quoi maintenant? » Et ma grand-mère répondait : « C’est comme ça que vous me remerciez? », « On a qu’à couper ». Je savais très bien qu’il ne fallait pas intervenir, au risque que la crise prenne des proportions démesurées. Je ne disais rien, mais ma mère me tirait les cheveux pour défaire les satanés bigoudis et j’avais tellement mal, je pleurais sans discontinuité en essayant de faire le moins de bruit possible. J’avais littéralement des dreadlocks sur la tête. C’est à ce moment là, que mon frère, mon père et Noémie (la copine de mon frère) sont rentrés du restaurant. Un spectacle surréaliste : je pleurais de douleur, ma mère était rouge de rage et faisait son maximum pour éviter de m’arracher tous les cheveux et enfin Mamie tenait les ciseaux dans la main, prête à bondir. Ils ne pouvaient rien faire de plus, il fallait tout défaire. J’ai dis à tous le monde d’aller se coucher, je voulais rester seule avec Maman. Je me suis chargée de de retirer tous les bigoudis sur le devant de la tête et Maman s’occupait de l’arrière. Je n’ai aucune idée du temps que l’on a mis à enlever tous ces bigoudis mais nous y sommes arrivés. Je n’ai pas pu démêler tous mes cheveux, j’ai donc dormi avec des noeuds plein la tête. Le lendemain matin, j’ai utilisé tous le démêlant et j’ai réussi à enlever toutes les dreadlocks. Puis je me suis rendue au salon de coiffure les cheveux plus propres que jamais mais pas du tout bouclés ! Sandrine (la coiffeuse) n’était pas très surprise, elle m’a avoué que peu de gens pouvaient dormir avec des bigoudis. J’avais même pas eu la chance d’essayer. Elle a sorti un vieux fer à boucler des années 70, on était très loin du fer en céramique qui respecte le cheveu, mais FINALEMENT toutes mes boucles ont tenu.

Moralité : faites SIMPLE ! Ne vous compliquez pas la vie. C’est déjà suffisamment stressant, sans rajouter un élément perturbateur. Et quant à moi, les bigoudis plus JAMAIS !

See you.

Catégories :J-116 / 3 Mois et 24 JoursÉtiquettes : , , , , , ,

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s