Rechercher des prestataires

J’ai particulièrement apprécié jour les enquêtrices à la recherche des personnes idéales. J’ai utilisé l’application Mariage.Net pour connaître les prestataires. Je prenais le temps de regarder en détails leurs sites internet pour me rendre compte du travail finalisé, de l’atmosphère et de la patte de chaque personne. Puis, je me renseignais sur les avis et les nombre d’étoiles sur Google. J’ai aussi parlé et questionné un maximum de personnes pour utiliser le bouche à oreille. Je demandais au photographe s’il avait connaissance d’un bon DJ, ou au fleuriste s’il recommandait un vidéaste etc…

Le Traiteur

Paul Bocuse disait : « Recevoir quelqu’un c’est se charger de son bonheur », nous voulions absolument que tous les invités passent un bon moment à table. Bien manger c’était pour nous synonyme de « mariage réussi ». Apprendre que les invités n’auraient pas mangé à leur faim, ou qu’il n’y avait pas assez, ou encore que ce n’était pas bon : aurait été une CATASTROPHE ! Nous avons donc commencé les recherches par le choix du traiteur. Il nous a été recommandé par la salle. Hiriburu Traiteur se situe à Saint Pierre d’Irube, il est très connu dans la région, c’est une valeur sûre. Quand nous avons annoncé le nom du traiteur à mes parents, ils étaient enchantés; mes grands-parents avaient déjà pu profiter des mets gustatifs à l’occasion d’un mariage. Nous n’avons pas cherché plus loin, nous avons fait 100% confiance. Nous nous sommes rendus au restaurant pour déposer l’acompte et bloquer la date du mariage. Manger c’est bien plus qu’un besoin vital pour nos deux familles, c’est avant tout un moment de partage, de convivialité, de complicité. Il arrive que nous restions assis autour d’une table pendant plus de 5 heures le dimanche (heureusement les fauteuils sont très confortables). J’ai conscience que pour certains cela peut sembler fou, mais on adore ça, on est ensemble, on est bien et on mange bien. Nous sommes tous les deux originaires du Sud-Ouest, la gastronomie fait partie intégrante du patrimoine culinaire de la région, mais aussi de nos valeurs. Nos grand-mères élèvent les poulets ou les canards, nous avons toujours mangé les légumes du potager, les fruits du jardin. On a eu la chance d’apprendre à reconnaître des produits locaux et de faire la différence entre les différents aliments. Alors, si quelqu’un de la famille approuve un traiteur, on peut y aller les yeux fermés.

Le photographe

Immortaliser le plus beau jour de notre vie, c’était très important pour nous et nous voulions une personne de confiance. Baptiste a toujours eu horreur des photos « posées », il était très mal à l’aise à l’idée de faire des photos de couple du style : « prenez lui la joue et regardez la amoureusement », « attrapez sa traîne en contemplant l’horizon ». Lors d’un mariage où nous étions invités quelques années plus tôt, le photographe donnait ce type de conseils au marié et Baptiste m’avait dit : »jamais je ferai ça ». Nous cherchions donc un photographe capable de capturer les émotions sur l’instant sans qu’on s’en rende compte. Après plusieurs semaines de recherche, Baptiste tombe sur le travail de Stephan Amelinck, il photographiait des moments volés entre les mariés mais aussi entre les invités, la famille, les enfants, les grands-parents… Nous aimions son travail. Nous l’avons rencontré dans son showroom à Capbreton et le feeling est passé tout de suite. Il comprenait nos inquiétudes et il avait les réponses que nous attendions. C’était validé.

La musique

Nous avons des goûts très différents sur ce thème. Baptiste a toujours aimé le Rap et les textes engagés, quant à moi la musique doit m’ambiancer: années 80, génération 2000, variété française, Hip Hop, Reggaeton, Pop… tant qu’il est possible de danser: j’aime. Il nous fallait un DJ qui puisse combiner nos styles et plaire au plus grand nombre. Nous cherchions également quelqu’un qui puisse nous proposer des éclairages différents en fonction du repas, des discours, des musiques etc… Nous avions pris contact par téléphone avec plusieurs DJ et nous avons eu un coup de cœur pour Richard d’Airus Sound. Tout était déjà très clair et bien expliqué sur son site internet, mais on sentait l’expérience et le professionnalisme quand il parlait. Il connaissait tous les styles de musique, il nous a assuré n’avoir pas du tout peur de passer du rap devant des grands-parents; cela nous a beaucoup amusé et nous l’avons validé.

Pour le cocktail, je souhaitais amener le Pays-Basque. J’ai donc fait appel à Arnaud un accordéoniste présent à toutes les fêtes de Lasse (rappelez-vous c’est le nom du village où habitent mes grands-parents) il a joué pendant que nous exécutions les Mutxiko (danses tranditionnelles basques) et que le groupe Lasa Kantuz chantent de merveilleuses chansons. Je ne vous en dis pas plus pour le moment, mais le vin d’honneur restera un de mes moments préférés.

Les fleurs

C’était un poste qui tenait particulièrement à cœur à ma belle-mère, elle a toujours aimé les fleurs, son jardin est d’ailleurs magnifique et il y’a des plantes dans toutes les pièces de la maison. Alors, quand j’ai commencé les recherches c’était un sujet qu’elle écoutait avec attention. C’est lors d’un week-end mère/fille avec ma Maman que nous avons arpenté les rues de Biarritz à la recherche du futur prestataire. Sachez que vous devez prendre rendez-vous avec les fleuristes pour discuter du projet en amont. Je ne le savais pas du tout ! Cela m’a beaucoup surpris, j’entrais dans les boutiques en expliquant ma venue et j’avais pour réponse « il faut prendre rendez-vous », « la patronne n’est pas là », « vous seriez disponible quand? », « pour Septembre 2019, je pense qu’il n’y a plus de place »… Pour la petite histoire, nous étions en décembre 2018. Dans une boutique, on nous carrément « enguirlandé » pour notre manque d’anticipation. J’ai été sidérée (moi? manque d’anticipation? mais LOL!) et Maman était scandalisée. Alors pour la toute première fois nous avons écrit un avis sur Google et croyez moi il n’était pas favorable. Mais nous n’avons jamais baissé les bras, nous continuions à entrer dans toutes les boutiques de fleurs. Nous sommes arrivés chez Plein Air, nous avons été reçu par Claire, la gérante, nous avons discuté du thème, de la décoration, de l’ambiance; elle était très à l’écoute et elle dessinait en même temps qu’elle parlait: des centres de tables, des arches floral en incorporant mes idées et ses conseils. J’ai tout de suite aimé son style. Elle m’a envoyé son devis quelques jours après. Il était tout à fait cohérent. C’était validé.

Comme je me mariais civilement à Lasse la veille, je souhaitais également un petit bouquet et une boutonnière pour Baptiste. Je me suis rendue chez Saveurs et Couleurs des Champs à Saint-Jean-Pied-de-Port. Je suis tombée sur une fleuriste ADORABLE. Elle était très à l’écoute alors en plus de la mairie, je lui ai fait confiance pour mon bouquet du samedi, la décoration de la voiture de mon père, les boutonnières pour le marié et nos papas, le bracelet pour la témoin de Baptiste et les couronnes de fleurs des demoiselles d’honneur, elle m’a réalisé le devis sous les yeux en prenant note de chacun de mes souhaits. J’ai validé sur le champs.

Le vidéaste

Très clairement, je n’en voyais pas l’utilité. Nous avions déjà le photographe et c’était forcément une dépense supplémentaire que je n’avais pas budgétisé. Baptiste en revanche trouvait l’idée géniale mais je tenais bon… Jusqu’au jour où nous avons été dîné chez nos supers copains, qui s’étaient mariés l’année précédente, et ce jour-là, il nous on montrait le film de leur mariage. La vidéo était superbe, les couleurs, les musiques, les émotions, les expressions, tout était là. Evidemment, quand nous les avons quitté, j’ai eu droit au traditionnel « je te l’avais dis, le vidéaste c’est hyper important », blablabla. Mais effectivement, j’avais tort et maintenant je trouvais ça chouette d’avoir une vidéo. Dès le lendemain, j’ai parcouru des dizaines de sites internet, mais nous étions en avril et tous les prestataires étaient déjà pris. Dans un mail de refus, un vidéaste m’a listé plusieurs autres professionnels de la vidéo qu’il me recommandait. J’ai envoyé un mail à toutes les personnes de la liste. Le jour même je reçois un mail de Yan Blanc qui me propose un rendez-vous skype, il était accompagné d’Ala. Tous les deux ils forment un duo de Photographe et Vidéaste : Wedstory. Ils sont Biélorusses et habitent désormais à Bordeaux, ils parlent Français, Anglais et Russe. Dès que nous avons commencé à parler le feeling est passé tout de suite, ils comprenaient exactement nos attentes, nos envies. Ils nous ont expliqué qu’ils travaillaient toujours en duo même si nous n’avions besoin que de la vidéo. Nous avons reçu le devis quelques jours après. Et nous avons eu une superbe surprise, nous avons donc décidé de les faire venir la veille pour immortaliser aussi la mairie. La vrai force de Yan et Ala c’est leur capacité à se fondre dans le décor, même mes demoiselles d’honneur ne se sont pas aperçues qu’ils étaient deux. Les invités agissent complètement normalement sans avoir la sensation d’être épiés, les images sont mémorables parce qu’elles sont vraies.

Je crois que j’ai oublié personne vous savez tout !

See you.

Catégories :J-419 / 1 An 1 Mois et 23 JoursÉtiquettes : , , ,

4 Comments

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s