La demande

Chaque fois, que nous sommes à Biarritz, nous prenons un plaid, un panier à pique-nique et nous grimpons jusqu’au phare. En haut, il y a une vue imprenable sur la ville, la plage et l’océan. C’est un lieu incontournable de la ville, beaucoup de touristes viennent ici pour découvrir cette vue incroyable. Mais nous avons notre petite cachette secrète, à l’abri des regards, nous disparaissons derrière un buisson et en quelques secondes nous nous retrouvons dans l’herbe, seuls, face à la mer. 

Nous sommes, dimanche 6 Mai 2018, il fait un temps magnifique, comme d’habitude, j’installe le plaid et je commence à préparer notre festin. Après avoir immortalisé une nouvelle fois le paysage avec notre téléphone, nous commençons notre repas. Baptiste ne parle pas beaucoup, il fixe l’horizon, je regarde devant moi et je me perds à mon tour devant l’immensité qui s’offre à nous. 

Puis, je décide de m’allonger et de fermer les yeux. Quelques minutes après, je sens qu’on me réveille très doucement, j’ouvre les yeux. Je ne me doute sincèrement de rien du tout à ce moment-là. Baptiste me fait m’assoir face à lui et me tends un très grand et gros livre. Je l’ouvre et je découvre des dizaines de coupons de cinéma, des billets d’avion, des places de concert, des morceaux de plans, des étiquettes de bagages, des tickets de métros… plus je tourne les pages plus je me replonge dans notre histoire, dans nos voyages, nos activités, je n’en reviens pas, Baptiste a gardé comme un trésor tout ce que nous avons fait depuis plus de 10 ans. J’ai les larmes aux yeux, le cœur qui bat la chamade, je tourne la dernière page du livre et il s’agit du dépliant pour le Musée Lamborghini que nous avions fait en 2014. 

Je referme le livre complètement déboussolée, je lève les yeux vers Baptiste, il me tend alors un deuxième livre, même couleur et même épaisseur. Je comprends instantanément : c’est la suite. Et je me replonge, dans nos souvenirs, le livre cache même de petits objets (que je pensais avoir perdu au cours de notre vie), je prends conscience de tout le chemin que nous avons déjà parcouru, c’est incroyable : 13 ans, c’est déjà si beau. Je tourne la dernière page et je tombe sur le ticket du péage daté de la veille qui nous a fait venir jusqu’ici. 

Avant que je referme le livre Baptiste s’agite et me tend un troisième livre. Il est de la même couleur que les deux précédents mais il est beaucoup plus fin. J’ouvre la première page et je reconnais immédiatement son écriture avec un stylo doré où est inscrit : « J’aimerai continuer à écrire notre histoire, veux-tu devenir ma femme ? »

Mes yeux se remplissent de larmes, je relève la tête, je découvre alors une boîte bleu Tiffany et là, il me demande de l’épouser, je suis submergée par l’émotion, je saute de joie et dans ses bras, je n’ai pas hésité une seule seconde à lui dire « oui« . 

Ce que je ne savais pas, c’est que pendant tout ce temps il avait mis en route la GoPro et que nous avons désormais les vidéos de cette merveilleuse demande à vie. 

Je n’aurai pas pu imaginer de meilleur demande en mariage ❤

La Bague

J’avais 16 ans quand j’ai regardé pour la première fois « Breakfast at Tiffany’s », ma grand-mère était à mes côtés, elle me répétait que New York était exactement comme dans le film quand elle y avait été. A partir de ce jour-là, je suis tombée follement amoureuse de la ville, Audrey Hepburn est devenue mon modèle féminin (indépendante, forte, élégante, glamour et malicieuse) et Tiffany & Co ma marque de Joaillerie préférée. C’est pour mes 18 ans que j’acquis le tout premier bijou, mes parents m’ont offert le Collier à clavier Plaque Cœur de la collection Return to Tiffany, j’étais la plus heureuse, sans suivi une ribambelle de bracelets, colliers, bagues, boucles d’oreilles… chaque Noël et anniversaire augmentaient un peu plus ma collection. Je garde précieusement toutes les boîtes, elles trônent dans ma salle de bain comme une pyramide.

Dans mes rêves les plus fou, j’aurai rêvé que Baptiste choisisse une bague de fiançailles chez Tiffany & Co. Mais je savais très bien que cela resterait un rêve, la couleur, la pureté, la taille et le savoir-faire font de ces bagues des œuvres d’art et forcément le prix va avec.

Imaginez ma surprise quand j’ai aperçu la petite boîte bleu devant moi. Dans le magnifique écrin, je découvre un solitaire, le diamant brille de mille feux au-dessus de l’anneau qui est lui aussi orné de diamants. Baptiste m’a avoué plus tard qu’il s’est rendu dans la boutique Tiffany & Co trois fois avant d’être absolument certain de son choix. Il a quand même demandé confirmation auprès de ses deux témoins ; mais il voulait vraiment faire sa demande avec LA bague que je porterai à vie. Je ne mettais jamais imaginé avec un solitaire, ou avec une bague sertie des diamants, je pensais plutôt à une bague rétro avec un saphir… Mais que voulez-vous que je vous dise ? JE L’ADORE. Elle est si belle, si élégante, c’est une évidence, c’est la mienne. Je ne me lasse pas de la contempler. Il s’agit de la bague Tiffany Harmony en platine. 

Voilà, j’espère que vous aimez autant que moi mon tout premier article. Quel plaisir de se remémorer ce si beau souvenir.  Je suis ravie de vous le partagez. Je vous souhaite une très belle journée.

See you.

Catégories :J-489 / 1 An 4 Mois et 1 jourÉtiquettes : , , ,

3 Comments

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s